• Le Chemin de Guérison

    Je partage ce que je vis avec vous parce que Dieu EST la vie, parler de Dieu c’est cool ok mais cela reste bien trop intellectuel pour moi, ce que je raconte ce sont les miracles qu’Il a fait et qu’Il fait chaque jour dans ma vie ...Comment dois je écrire, comment puis je L’écrire, afin que tous et toutes, vous mes idem(e)s, mes identiques et pourtant différents vous entendiez en vous l’écho de Dieu, de la Pachamama, de la Terre nourricière, de l’Amour inconditionnel si ce n’est en l’écoutant au plus profond de moi-même. Je choisis toujours la voix qui me guérit de tout et cette voie c’est vous qui m’y emmenez et m’amenez à comprendre qu’Il est Tout.

     

    Les tremblements de mon âme, les craintes, les doutes, les peurs quelquefois sont balayées comme la feuille au vent par l’Amour, l’intelligence inouïe de l’Amour, la force avec laquelle a chaque instant Il me nourrit, me soulève, me fait sourire a nouveau, sentir en moi la joie ineffable de Sa présence. Ah pour apprendre, j’apprends, a travers chacun de vous, a travers chaque rayon du soleil qui me réchauffe, a travers la pluie qui m’abreuve, a travers la nature qui me nourrit, qui donne a mon corps sacré, temple de Sa vie, de la mienne, ensembles tout ce dont il a besoin pour continuer a être ici, sous forme humaine, dans chaque atome, chaque molécule œuvrant a l’élan de l’univers . Mais qui est Dieu, qu’est ce que Dieu ? C’est moi, c’est toi, c’est nous. Simple n’est ce pas ? Innocent et naïf ? Insuffisant pour comprendre ? Pour sentir, pour le vivre réellement ?

     

    Et pourtant cette simple pensée, toute petite, toute entendue mille fois, sans la comprendre vraiment et parce que je ne sais rien, parce que je suis naïve, que je suis une enfant, cette pensée, ancrée en moi, acceptée en moi jusqu’au tréfonds de mon être, cette pensée est la pensée majeure, inévitable, absolue qu’Il me donne afin que je Le vive. Je ne sais rien moi, rien du tout, des savants, des sachants, des maîtres disent qu’ils savent et montrent du doigt le chemin que je ne peux pas suivre, et pourquoi ? Mais parce que je me sens incapable de le faire, parce que mon mental me l’interdit, me dit, « cela viendra, plus tard, quand tu seras sage, quand tu seras…. » Mais par Sa Grâce, Inévitablement Il me prend dans ses bras et me rassure, me console, je suis son enfant chérie cela est ma seule et unique certitude et Il sait de quoi j’ai besoin, moi pas. Vivre, mourir, pas de différence, être, voilà tout, dans Sa Volonté d’Amour, ni commencement, ni fin, juste être, là, maintenant, à Sa Présence en moi, éternelle, tout est dit et ce « tout est dit » est Lui, et l’univers sourit, Il sourit dans mon cœur, en paix, enfin en paix. Je plonge alors dans l’océan de Sa félicité, dans l’acceptation de tout ce qu’il me montre et me fait vivre, plus de résistance, plus de contrôle, je lui donne ma main et je le suis, car je le suis, tout comme chacun et chacune de vous….

     

    Plus de séparation Son œuvre est ce que je suis comme chacun de nous, de l’humanité, belle, terrible, inconsciente, consciente, joyeuse ou dévastée, c’est ça voilà, voilà pourquoi tu es mon frère, ma sœur, car tout ce que tu portes en toi, je le porte en moi, je te soutiens, je t’aime et te respecte, je pleure avec toi quelquefois, je te secoue dans ton indigence ou ta cruauté, c’est ce que je suis car c’est ce que tu es, celui, celle que tu es. Plus d’excuses, terminé les faux fuyants, les oui mais, ils sont loin derrière, ils ont parsemé le chemin, ils ont renforcé le chemin, l’on rendu praticable et sûr pour une seule raison, une seule, c’est qu’Il nous tient la main, et nous empêche de chuter et qu’a force d’être secourus, a force de se sentir aimés, accompagnés, a force de prendre conscience qu’Il ne nous juge pas, que cela n’existe simplement pas en Lui dans l’amour qu’Il a pour nous, nos yeux s’ouvrent sur Sa Présence. Je me suis imaginée comprendre, connaître, savoir…. donneuse de bons conseils, de leçons, et au fil du temps il ne reste qu’une seule chose, un seul pouvoir absolu, celui qui guérit tout et qui guérit de tout, l’Amour. Comment mettre le maximum d’Amour dans chacun de mes mots, de mes gestes, de mes pensées, est la seule question que je me pose. Je lui demande d’ouvrir la porte de mon cœur afin qu’Il puisse s’y engouffrer en toi.

     

    Amen

    Tous Les Articles
    ×
    ×
    fsdfsdf